BIOFORCE

Bioforce, organisation humanitaire française qui intervient en préparation et en réponse aux crises, est engagée depuis 2018, en RCA pour promouvoir l’autonomisation des organisations de solidarité centrafricaines. En 2021, Bioforce renforce encore sa présence dans le pays en proposant des formations courtes pour l’ensemble des acteurs humanitaires.

Présentation

 

Selon les Nations Unies, 63% de la population centrafricaine a besoin d’assistance humanitaire et de protection : une aide apportée par les organisations internationales, mais aussi par les associations locales et nationales, nombreuses, dynamiques et couvrant de larges domaines. La stratégie de Bioforce en RCA répond à une volonté de complémentarités de ces démarches pour assurer une réponse humanitaire qualitative, pertinente, efficace et surtout, portée par les Centrafricains.

Renforcer les capacités de la société civile centrafricaine

Depuis 2018, en consortium avec Oxfam, et en partenariat avec l’Agence Centrafricaine pour la Formation Professionnelle et l’Emploi (ACFPE) et le Laboratoire d’Économie Rurale et de Sécurité Alimentaire (LERSA) de l’Université de Bangui, Bioforce met en œuvre le projet de « Renforcement des capacités locales à œuvrer pour la résilience des populations et la réponse aux crises en République Centrafricaine ». Financé par le Fonds Bêkou, fonds fiduciaire de l’Union européenne pour la République Centrafricaine, ce projet a pour objectif de promouvoir l’autonomisation et le professionnalisme des organisations de solidarité centrafricaines en renforçant leurs capacités, et contribuer à créer un environnement institutionnel capable de les encadrer et de les soutenir. Premier levier de l’autonomisation des associations : des parcours de formation et de coaching en gestion de projet, structuration associative, gouvernance et management des ressources humaines, animés par des intervenants régionaux. Ce premier volet a été complété par la création à Bangui en 2019 d’un espace de formation et de travail destiné aux associations et ONG locales, la Maison des Services, qui compte aujourd’hui 324 membres.

En 2020, Bioforce a poursuivi l’objectif d’accompagner les associations vers une plus grande capacité d’intervention et de coordination en lançant IRCAP, un projet innovant à double approche : permettre à une ONG centrafricaine de se renforcer tout en conduisant une opération humanitaire à fort impact pour les populations bénéficiaires. C’est l’ONG centrafricaine African Relief Service (ARS) qui a été choisie pour ce compagnonnage dans la mise en place de son programme d’appui à 3 centres de santé du district sanitaire de Bégoua. Comme le souligne le coordinateur national d’ARS, « IRCAP va nous permettre de corriger dans ce nouveau projet, les points d’amélioration qu’on a identifiés. C’est vraiment intéressant : ce n’est pas seulement apprendre, être briefé, c’est mettre en pratique, en direct. On a l’opportunité de faire, de mettre en œuvre un projet, tout en bénéficiant de l’appui de Bioforce pour corriger nos problèmes. Ce sera un vrai plus pour nos bénéficiaires. »

Former les professionnels humanitaires en première ligne

En complément de ses actions en direction de la société civile centrafricaine, et fidèle à son ambition de rendre les formations humanitaires accessibles à tous ceux qui se mobilisent pour les plus vulnérables, les équipes du centre de formation de Bioforce en Afrique, basé à Dakar, proposent depuis cette année à Bangui des sessions de formation courte. Plus que jamais en effet, les organisations humanitaires doivent s’entourer de professionnels qualifiés, proches des crises et aptes à intervenir au premier plan. Les formations Bioforce répondent aux besoins de développement des compétences des acteurs humanitaires mobilisés avec les organisations centrafricaines ou internationales. En 2021, 4 formations courtes de 5 jours chacune, construites par des humanitaires pour des humanitaires, sont proposées en gestion de projets, finances et logistique.

http://www.bioforce.org